Rechercher
  • Daria Soren

Jour 7/ Révélation

Je vais voir ma gynécologue. Lui raconte tout depuis le début. Et là, elle me dit: “Madame, ce ne sont pas les hormones qui vous mettent dans cet état. Vous n’allez pas bien, Madame. Vous avez été trop courageuse, porté et encaissé trop de choses. Vous avez besoin de parler.” Le docteur me met sous paroxétine, un légé anti-dépresseur, et me conseille de voir un psychologue.

Son diagnostic me tombe dessus comme un couperet. Je ravale mes larmes, sonnée par cette prise de conscience. Je comprends, pour la première fois, que le mal est mental, qu’il est dans ma vie. Enfin, quelqu’un qui m’ouvre les yeux. Quelqu’un qui a observé mon âme, pas juste mon corps. Quelqu’un avec une réelle empathie.

Bijou qui m’a accompagnée, est soulagé que ce ne soit pas une maladie.

Je réalise que je vis un traumatisme et que la route de la guérison sera plus longue et ardue que prévu.

214 vues

©2018 by Journal d'un burn out. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now